Étude : l’opinion des étudiants et des managers sur le monde du travail et la technologie

Accueil / Région Hauts-de-France/ Étude : l’opinion des étudiants et des managers sur le monde du travail et la technologie


Les étudiants et les managers partagent leur perception du monde du travail : impact de la crise, motivations et attentes, usage de la technologie…

HubSpot offre un regard croisé entre les jeunes talents et les managers concernant le monde du travail.

Ces dernières années, la perception du monde du travail a fortement été bousculée. Désormais, les salariés de demain ne perçoivent plus le monde du travail de la même manière que les managers d’aujourd’hui. À travers son étude nommée « L’avenir professionnel des étudiants, le métier de commercial et l’impact de la technologie », HubSpot propose un regard croisé entre les étudiants qui sont sur le point d’entrer sur le marché du travail, et les managers qui exercent une fonction commerciale, afin de décrypter les ressentis et enjeux de chacun.

Le sondage OpinionWay pour Hubspot a été réalisé entre août et septembre 2021, avec la participation de 160 étudiants à l’université ou en écoles de commerce et 254 cadres commerciaux du privé.

Des étudiants plus inquiets au moment d’entrer sur le marché du travail

En 2021, les étudiants semblent pessimistes face à leur entrée dans le monde du travail. En effet, 71 % des sondés expliquent avoir des sentiments négatifs à ce sujet. Ils se disent  :

  • inquiets pour 30 % d’entre eux (contre 27 % pour les managers à la même époque),
  • craintifs pour 27 % (contre 20 %),
  • perdus pour 26 % (contre 15 %).

Parallèlement, côté compétences, 73 % des étudiants pensent que leur formation les prépare bien pour leur entrée sur le marché du travail. A contrario, les managers ne semblent pas aussi optimistes : 49 % des cadres estiment que les formations dispensées dans les écoles préparent mal les étudiants (et 17 % très mal).

L’étude d’HubSpot établit également un parallèle avec les compétences acquises en matière de numérique au cours des formations : les managers ont estimé que les étudiants avaient été bien formés à l’usage des outils numériques (pour 90 % d’entre eux) et des logiciels (85 %). Pourtant, du côté des étudiants, seuls 60 % estiment avoir été formés sur ces compétences. Il semblerait donc que les jeunes salariés acquièrent les compétences liées au numérique davantage par eux même.

Le rapport met également en exergue la perception des étudiants et des managers concernant l’acquisition de soft skills.

La crise sanitaire et économique, un fort impact sur les études et le travail

Ces deux dernières années, la crise sanitaire et la crise économique qui en découle ont touché toutes les populations. En effet, 81 % des étudiants indiquent avoir été impacté par la crise concernant leurs études et choix de carrière, et 47 % d’entre eux ont rencontré des difficultés scolaires. Et cet impact se prolonge lors de leur entrée sur le marché du travail : aujourd’hui, seuls 8 % des étudiants déclarent qu’il n’est pas difficile d’intégrer une entreprise, et 1 quart des étudiants indiquent avoir des doutes à propos de leur capacité à trouver un travail dès la fin de leurs études.

Du côté des managers, même constat : 89 % ont constaté un impact direct de la crise sur leur travail, dont notamment un meilleur investissement dans leurs missions pour 48 % d’entre eux. Parallèlement, 70 % d’entre eux considèrent qu’ils ont été bien accompagnés par leurs entreprises.

Lors de leur arrivée dans une entreprise, 41 % des jeunes pensent que les entreprises les accompagnent bien. Pourtant, côté managers, 75 % d’entre eux considèrent que l’intégration de jeunes talents est au cœur de leur préoccupations, même si 31 % déclarent manquer de moyens pour le faire. Parallèlement, 20 % des étudiants éprouvent un sentiment de résilience face à cette période de crise, et pensent que les difficultés rencontrées à cette période constitueront un avantage pour leur future carrière, vis-à-vis des précédentes générations.

Des attentes similaires entre les jeunes salariés et les managers

Les étudiants et les managers indiquent des critères similaires du côté des attentes qu’ils ont vis-à-vis des entreprises. En revanche, l’ambiance de travail est le critère numéro 1 des étudiants, tandis qu’il occupe seulement la 3e place du podium chez les managers. Parmi les attentes énoncées :

  • Une bonne ambiance de travail pour 49 % des étudiants (contre 43 % pour les managers),
  • Une rémunération attractive pour 47 % d’entre eux, (54 % côté managers),
  • Des perspectives de carrière satisfaisante pour 44 % d’entre eux (46 % côté managers),
  • La possibilité de prendre des initiatives pour 28 % (38 % côté managers),
  • Des horaires flexibles pour 35 % d’entre eux.

Concernant les missions, les étudiants et les managers souhaitent qu’elles soient intéressantes (à hauteur de 40 % pour les jeunes talents et 37 % pour les cadres), et utiles à la société (à 33 % pour les deux parties).

Se pose également la question du télétravail, devenu la norme pour beaucoup d’entreprises durant la crise sanitaire. L’étude démontre un parallèle préoccupant : 52 % des étudiants indiquent que le télétravail est un élément indispensable dans leur future vie active mais 42 % pensent que cela représente un frein à leur apprentissage. Côté managers, 58 % indiquent que le télétravail facilite leur quotidien, mais rend plus complexe le travail d’encadrant (pour 41 % d’entre eux).

Des avis divisés concernant l’impact de la technologie sur le monde du travail

L’usage de la technologie dans le monde du travail a connu un essor important en 2021, apportant son lot d’avantages et d’inconvénient. Ainsi, pour 46 % des étudiants, la technologie permet de mieux gérer le temps (contre 54 % des managers). En revanche, 54 % d’entre eux ont le sentiment qu’elle les oblige à se rendre disponibles tout le temps (contre 46 % chez les managers). Finalement, 61 % des étudiants indiquent que la technologie favorise l’isolement du côté relations sociales au travail.

Malgré tout, les répondants démontrent que le numérique au travail possède de nombreux avantages : 64 % des étudiants et 73 % des managers estiment que cela facilite la formation des jeunes salariés.

Du côté des fonctions commerciales, l’accès à la technologie permet de fournir un travail de qualité (81 %) et d’atteindre les objectifs fixés par l’entreprise (78 %) ; 3 managers sur 4 indiquent que la technologie présente au sein de leur entreprise permet d’assurer de meilleures performances.

Recevez par email toute l’actualité du digital



Source de l’article

Région Hauts-de-France